L’OMS, l’ONG Médecins d’Afrique et la fondation Veolia s’engage pour améliorer l’accès aux services essentiels dans des hôpitaux de Brazzaville.

L’OMS, l’ONG Médecins d’Afrique et la fondation Veolia s’engage pour améliorer l’accès aux services essentiels dans des hôpitaux de Brazzaville.

« C’est un soulagement. » Dre Carmel Miambanzila Motoko, Directrice de l’hôpital de référence du district sanitaire du Bacongo, à Brazzaville, peut souffler. Depuis début juillet, son établissement dispose désormais d’un nouveau circuit d’eau propre et d’un incinérateur de déchets biomédicaux. « Ce sont des installations qui contribuent à améliorer la qualité des soins médicaux et accroitre ainsi grandement la santé des populations. C’est une valeur ajoutée très importante pour le fonctionnement de l’hôpital et les services de santé que nous fournissons aux populations », explique Dre Carmel Miambanzila Motoko, dont l’hôpital comprend 141 lits et reçoit des patients de trois centres de santé publics et de quatre centres de santé privés du district.

Ces nouvelles infrastructures sont le fruit d’une collaboration novatrice entre l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), une fondation internationale – la fondation Veolia – et un partenaire opérationnel régional – l’Organisation non gouvernementale africaine Médecins d’Afrique.
Lire l’article original

Stephane Galfre
stephane.galfre@veolia.com
CATEGORIES
Partager