ODD5 : Les universités francophones s’engagent avec l’AUF pour l’égalité femmes-hommes

ODD5 : Les universités francophones s’engagent avec l’AUF pour l’égalité femmes-hommes

Le 29 juin 2021 de 14h à 14h30 heure de Paris, l’Agence Universitaire de la Francophonie, avec le soutien d’ONU Femmes – HeForShe et Women Empowerment Principles – organise le lancement officiel du consortium international de onze établissements francophones qui travailleront ensemble pour l’atteinte de l’égalité femmes-hommes sur leurs campus. Cet événement, ouvert à toutes et à tous, se déroulera virtuellement.
S’inscrire maintenant pour suivre l’événement en direct sous Zoom : https://zoom.us/webinar/register/WN_QgCSdJF4QMuAGOQk6nPzCQ
Programme
• Mot introductif et lancement officiel du consortium – Slim Khalbous, Recteur (AUF)
• « Etat des lieux des inégalités HF dans le monde et en particulier dans le monde universitaire » – Céline Mas, Membre du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes, Présidente d’ONU Femmes France
• Brève présentation du Consortium et des outils ONU Femmes – Anna Falth, Directrice (WEPS, UN Women), Isabelle Magyar, Conseillère Générale (HeForShe, ONU Femmes) et Muriel Cordier, Cheffe de département (DDR, AUF)
• Prises de parole sur l’engagement des établissements – Recteurs des universités membres du Consortium.
Dans le cadre du volet « égalité femmes-hommes » de son programme international, collaboratif et multi-acteurs, d’innovation sociale ACTIF , qui s’inscrit au cœur de l’Agenda 2030 et des 17 objectifs de développement durable, l’Agence Universitaire de la Francophonie fédère ses établissements membres autour de l’ODD 5, Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.
De nombreuses universités de toutes les régions du monde francophone avaient répondu à l’appel à candidatures lancé le 8 mars 2021 par l’AUF, avec le soutien d’ONU Femmes, pour la création d’un consortium d’établissements motivés à travailler ensemble afin de développer sur leur campus des actions concrètes pour l’atteinte de l’égalité femmes-hommes dans un esprit collaboratif, participatif et axé sur des notions de partage et de mutualisation.
Onze établissements de toutes les régions du monde ont intégré le consortium. Algérie, l’Egypte, Madagascar, Maroc et Ouganda sont parmi les pays représentés au sein du consortium.

Lire l’article original

Catinca BIRNA
catinca.birna@auf.org
CATEGORIES
Partager